Rechercher
  • Fred Lafage

Dolby Atmos sur Apple Music. La révolution ? Vraiment ?

Dernière mise à jour : 16 sept. 2021



Apple avait annoncé en grandes pompes que le Dolby Atmos serait pris en charge sur leur application de streaming, et c'est effectif en France depuis le mois de juin. De son côté Dolby communique beaucoup auprès des professionnels (et amateurs) de la musique et du son sur "L'Atmos pour la musique".

À nous le renouveau ! ENFIN le VRAI son : "3D", "immersif", "spatial". Une "révolution". Et tout ça juste avec des écouteurs !

Ah oui, vraiment ?

Communication Apple Music

Pour faire court : bah non. Et même pire que ça... En tous cas, en l'état actuel des choses.

Beaucoup de professionnels du son et de la musique sont depuis dans le flou et les questionnements (et surtout dans l'incompréhension face à ce qu'ils entendent). Il suffit de lire le thread du forum GearSpace.


Mais ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain. Afin de comprendre ce qui ne fonctionne pas, reprenons au début.



C'est quoi le Dolby Atmos ?

Pour comprendre la suite, il faut savoir ce qu'est le Dolby Atmos. C'est une technologie de mixage "Objet", où la restitution est multicanale (ou en tous cas "immersive"). Le mixage objet, pour faire simple, c'est le fait que les sons soient liés à des meta-données qui vont indiquer leur position dans l'espace. Le mix n'est pas figé, et sera interprété par le système de diffusion. Ça, c'est vraiment une grande avancée, surtout pour le cinéma par exemple : le mix sera restitué au mieux dans la salle, en fonction du nombre d'enceintes disponibles et de leur placement.


Au niveau de la diffusion multicanale, on connait depuis pas mal de temps le 5.1 (droite, gauche, centre, arrière droit, arrière gauche et canal sub/LFE). La configuration minimale imposée par Dolby pour la mixage en Atmos est le 7.1.4 :

Dolby Atmos - 7.1.4

Par rapport au 5.1, on ajoute 2 enceintes latérales, et 4 au plafond. Pour un son totalement immersif.


Le fait de mixer dans cette configuration ne signifie donc pas qu'il faut absolument diffuser en 7.1.4. C'est justement le gros plus de l'Atmos. Le mixage va être adapté au lieu de diffusion : 5.1, 7.1, stéréo etc. Les objets vont être "replacés" au mieux dans l'espace en fonction du système de diffusion. Le fichier son est une sorte de multipiste (jusqu'à 128) où les placements dans l'espace (et leurs automations) sont enregistrés à part (les meta-données). Jusqu'à présent, pour le 5.1 par exemple, il s'agissait de canaux "discrets" : une piste = une enceinte. Avec l'Atmos, ce n'est plus le cas.


Voilà pour un rapide tour d'horizon. Ce format est quand même vraiment bien pensé.

Vient ensuite la question de la musique.


DOLBY ATMOS pour la MUSIQUE


Un peu d'histoire : Je t'aime moi non plus.

Ça fait déjà longtemps que certains musiciens et producteurs sont attirés par le multicanal. Le parfait exemple est Dark Side of the Moon des Pink Floyd, sorti en 1973. Cet album avait été mixé également en quadriphonie (droite, gauche, arrière droit, arrière gauche). Mais personne n'était équipé pour profiter de ce format. Et pourtant, l'expérience est vraiment très intéressante, sur les musiques qui s'y prêtent.


Rebelote dans les années 2000 : avec l'arrivée de nouveaux formats et des home-cinemas, les musiciens (et les constructeurs !) ont encore une fois bondi sur le multicanal, avec cette fois la certitude que cela "allait prendre". De nouveaux supports sont apparus.

Le SACD (très ingénieux, il contenait 2 couches : une couche CD standard, lisible dans n'importe quel lecteur, et une couche SACD lisible dans un lecteur spécial. Cette dernière couche pouvait contenir beaucoup plus de données, et hébergeait le mix 5.1).

Queen - A night at the opera - DVD Audio

Le DVD AUDIO : qui était un dvd "standard" mais où la vidéo servait uniquement à sélectionner les titres.

Énormément d'albums ont été mixés (et re-mixés) dans ces formats à l'époque.


Encore fallait-il avoir un système pour écouter ces mix 5.1...


Évidemment, tout ça n'a jamais pris commercialement. Et pour cause. Avec le recul, c'est évident : on était en pleine période Napster, MP3 etc. L'avenir de la musique n'était pas l'écoute en multicanal assis dans son canapé...

(A ce propos, je vous conseille l'excellent livre "Boulevard du Stream" de Sophian Fanen. Passionnant)


L'arrivée de l'Atmos en musique : Money, money, money.

Récemment chez Dolby, on a pensé qu'il serait bon de pouvoir "vendre" de l'Atmos à tout le monde. Et Apple a suivi. 

Mais comment faire alors ? L'histoire a montré plusieurs fois que personne n'investirait dans une écoute multicanale. Surtout aujourd'hui, et surtout pas en 7.1.4 !

La réponse était toute trouvée : Le binaural ! La musique est aujourd'hui écoutée essentiellement au casque/écouteurs. Dolby serait donc sur tous les fronts avec l'Atmos : cinéma, jeux-vidéo et maintenant : musique ! Un marché GIGANTESQUE !



Hrtf - Wikipedia

Pour ceux qui ne connaissent pas le binaural : c'est une écoute OBLIGATOIREMENT au casque, dont certains procédés de prise de son ou algorithmiques vont "tromper" notre cerveau pour lui faire croire que des sons viennent de l'arrière mais aussi du haut et du bas (bon, la hauteur, ça ne marche vraiment pas très bien..). Après tout, même en fermant les yeux, il est très simple de situer une source sonore. Grace aux réflexions, au temps que met le son à parvenir à chaque oreille - forcément différent -, et aussi aux HRTF (fonctions de transfert relatives à la tête. Notre tête, nos pavillons d'oreilles etc. filtrent le son selon son incidence. Ces HRTF sont propres à chacun).


Les fameuses "têtes" Neumann permettent une prise de son binaural (ici la KU100).


Dans le cas de DOLBY, on ne parle pas de prise son, mais bien d'algorithmes qui vont "transformer" le mixage Atmos en binaural.

Et c'est là qu'est tout le problème. Ça ne fonctionne pas vraiment... En tous cas pour la musique, et ici dans notre exemple précis avec Apple Music.


Et à l'écoute, ça donne quoi ?

Déjà écoutons ! Seules nos oreilles sont juges. Pour comparer, il suffit de lancer un titre en lecture et d'alterner entre le mix Atmos (rendu en binaural, donc) et le mix original, stéréo.


Pour ça, il suffit d'aller dans les paramètres "Musique" de l'iPhone, et on a la possibilité de choisir pour les titres disponibles en Dolby Atmos si la lecture sera automatique (si vous écoutez sur des Airpods, l'Iphone le détectera automatiquement et lancera le mix Atmos. Dans le cas d'une écoute sur un autre système, il lancera la version stéréo) ou toujours activé (si vous n'avez pas d'écouteurs de marque Apple, c'est l'option à choisir pour que les mix Atmos soient lues quand ils sont disponibles). Et si vous ne voulez pas, choisissez NON :) En tous cas, si vous écoutez sur une enceinte, pensez bien à désactiver.


Et là, à l'écoute c'est flagrant et... un peu effrayant des fois. A l'écoute dans mes AirPods, beaucoup de mix Atmos sonnent assez ternes, souvent avec une reverb pas très agréable, ça manque souvent d'aiguës etc. Quant au rendu "immersif"... il est plus que discutable (pour ne pas dire inexistant).


Prenons quelques exemples :

Apple Music

Le premier est une des 2 présentations faites par Apple pour nous montrer ô combien l'Atmos dans des écouteurs est formidable. En nous expliquant que la version mono est... "un peu plate". (ah mince alors...)

Alors on prend un magnifique titre de 1971 (What's Going On de Marvin Gaye) et avec un discours bien ficelé, on vous fait entendre la version mono, la version stéréo, puis la version binaurale. Déjà, première remarque : mais quel est l'intérêt d'aller prendre un titre mythique comme celui-ci pour refaire un mix "immersif" ? Aucun. Le mix Atmos est plus réverbéré, mais au final moins large au niveau de la stéréo. C'est un peu dommage pour un mix dit "spatial". Le mix stéréo ayant des pans plus francs (les congas 100% à gauche par exemple). La batterie est beaucoup plus en avant sur le mix Atmos. Bref, ce n'est pas le même mix. Mais la version Atmos/binaurale n'apporte rien, à part de la reverb.


Deuxième exemple : Blinding Lights de The Weeknd


Là aussi, la version binaurale est "floue". Ça manque de relief et d'aiguës. Tout est moins précis. La version stéréo est évidemment sans comparaison. Beaucoup plus précise, tout est mieux contrôlé. Plus punchy. C'est la version à écouter, évidemment.


Pour noter quand même une petite touche positive : sur le titre Like Someone In Love de Diana Krall, j'ai l'impression d'entendre la guitare à l'arrière gauche. Mais que ces réflexions (reverb très courte) sur la contrebasse et la voix sont désagréables...!

En règle générale, le binaural en musique fonctionne beaucoup mieux sur des titres où il y a de la place, où l'instrumentation est assez légère. Sur des mix très fournis, puissants, ça ne va pas... du tout. Si vous trouvez des mix sur Apple Music qui sonnent mieux en Atmos/binaural qu'en stéréo, dites-moi... je n'ai pas encore tout écouté.


Certains titres de Billie Eilish sont assez proches du mix stéréo. Mais pas de côté immersif. Sur le titre Xanny, par exemple, le mix binaural nous remet encore cette petite reverb sur la voix. Alors que le mix stéréo a la voix complètement sèche. Je doute que cette petite reverb soit le choix du mixeur...


Une note positive : le mix Atmos de "Summer of 69" de Bryan Adams sonne mieux que la version stéréo. C'est plus punchy, plus brillant. Je ne sais pas qui a fait ce mix.



Mais alors d'où vient le problème ?


Ne faisons pas le raccourci idiot Atmos = nul ! C'est évidemment complètement faux. C'est un très bon format, et le "renderer" (logiciel Dolby pour l'Atmos) possède beaucoup de possibilités d'action sur les downmix.

Mais l'Atmos, à la base, est conçu pour une diffusion sur enceintes, en multicanal. Et dans ce cas-là, c'est très bien. Je suis impatient de pouvoir écouter ces mix sur un système multicanal.


Mixage muticanal + downmix = aïe

Ceux qui ont déjà expérimenté le 5.1 savent qu'on a tendance à souvent moins équaliser et moins compresser, car l'espace disponible est plus "grand" qu'en stéréo. Bref on ne mixe pas pareil. Du coup, est-ce qu'un mix multicanal est adapté à une quelconque réduction en 2 canaux, qui va devenir LA version que tout le monde écoutera ? Le concept me parait vraiment compliqué...


Le problème vient aussi essentiellement du downmix binaural. La promesse de Dolby (et d'Apple) est de nous vendre un rendu incroyable, immersif, avec seulement des écouteurs. Evidemment, sans ça, l'Atmos aurait une utilité limitée en musique. Et Dolby ne vendrait pas ce concept à tout un chacun. Ce qui représente un sacré business.

Dolby Production Suite

Le mixage en Atmos impose l'utilisation de la suite logicielle Dolby (incluse dans Nuendo par exemple - sinon il faut l'acheter. Mais ce n'est pas hors de prix). Et dans ce logiciel - qu'on utilise conjointement à notre DAW (Pro Tools ou Nuendo, essentiellement) - on a beaucoup de paramètres, surtout pour tout ce qui est "downmix" (c'est à dire contrôler les rendus dans différentes configurations). Notamment le binaural. Et ça c'est plutôt bien. Voilà la fenêtre en question. Pour chaque piste, on peut spécifier l'éloignement dans l'espace (off/near/mid/far), et contrôler tout ça au casque (oui, je rappelle, le binaural, c'est uniquement au casque !). Ces paramètres jouent évidemment sur l'equalisation et ajoutent aussi des réflections (= reverb) pour simuler cette espace. Et, sincèrement, est-ce que j'ai envie de ça dans mon mix ? Que Dolby ajoute sa p'tite reverb perso ? Eh bien non, à priori je n'ai pas trop envie... Mais heureusement, on peut l'écouter. Et spécifier cet éloignement selon les pistes. Pour certaines pistes, ça fonctionne assez bien. Ça simule un éloignement.


Apple et sa petite cuisine  :

Donc : le mixeur qui fait son mix Atmos passe du temps à affiner les réglages pour que le downmix binaural soit le mieux (enfin, le moins pire !) possible, et derrière APPLE S'EN FICHE ET FAIT SA PROPRE CUISINE ! La version binaurale que vous écoutez sur Apple Music n'est pas celle qui a été validée au moment du mix ! C'est carrément incroyable, mais ça a été confirmé par DOLBY sur leur forum. Le codec Apple Music s'en fiche des paramètres "off/near/mid/far" de la fenêtre ci-dessus ! Apple nous met sa petite reverb ! Même si au mix on dit qu'on n'en veut pas (en mettant le bed ou object sur "OFF").



Pourquoi c'est grave ?

Parce que la communication faite autour de l'Atmos sur Apple Music est énorme. On vend du rêve aux consommateurs de musique. Et maintenant, sauf si vous le désactivez, chaque chanson disponible en Atmos sera lue avec ce downmix binaural ! Qui est souvent très médiocre par rapport à la version stéréo. A l'arrivée, l'auditeur n'aura pas du tout ce "son spatialisé" et "révolutionnaire" promis (pour ça, il faut un système d'enceintes), mais plutôt un compromis, ou tout n'a pas été vraiment validé. Ce qui a été clairement validé et créé, c'est le mix sur enceintes. Le downmix binaural est évidemment contrôlé au casque, mais si en plus ce n'est pas le même que celui qu'on a validé lors du mix... Pour le moment, j'ai l'impression que chaque piste bed/objet est traitée par Apple avec un réglage moyen unique.. d'où la petite reverb...

On livre donc à l'auditeur quelque-chose de moyen. Un compromis sur lequel le mixeur n'a pas la main. Et je le rappelle, pour chaque mix disponible en Atmos, c'est celui-ci qui sera lu automatiquement, sauf si vous désactivez l'Atmos dans les paramètres... Cela deviendra LE mix de référence pour un morceau. Et ça c'est effrayant...


Des solutions ?

Bon, le constat est là. Mais alors que faire ?


Réponse simple : quand on écoute au casque de la musique, la version stéréo est très bien (ou mono, si ce sont de vieux enregistrements). Qu'a-t-on besoin de plus ? On peut déjà faire de superbes choses niveau largeur et espace en stéréo.


Mais ce serait trop simple, et commercialement parlant, Dolby/Apple ne vont pas abandonner. Et si on peut apporter un peu de nouveauté, personne n'est contre. Le principe de l'Atmos, en soit, est très bon.

Alors si ce format se développe vraiment pour le streaming musical, il faut sérieusement revoir cette histoire de downmix pour l'écoute au casque/écouteurs. Avec plus de possibilités d'intervention peut-être ? L'idéal étant un mix différent pour l'écoute au casque.... mais je pense que ce n'est pas dans les "tuyaux"...

Et surtout qu'Apple et Dolby résolvent ce problème de méta-données non prises en compte ! Même si ce sera toujours un compromis, contrairement à la version stéréo.


Une autre piste serait la démocratisation des enceintes Atmos. Amazon a sorti l'Echo Studio, qui promet un rendu Atmos de qualité sur une seule enceinte, en s'auto-calibrant en fonction de son placement, et en utilisant un système de réflexions sur les murs (et plafond, j'imagine) pour la spatialisation. Je voudrais vraiment tester. Mais je n'y crois pas. Il n'y a pas de miracles : une seule enceinte compact ne va pas nous faire entendre des sons venant de derrière ou du plafond... Si déjà on peut avoir un peu de stéréo, ce serait magnifique...


Sauf exception, pour moi le binaural n'apporte pas grand chose à la musique (mais surtout beaucoup d'approximations). Déjà, le muticanal n'est pas adapté à toutes les musiques. Certaines s'y prêtent et d'autre non.

Pour la fiction, le jeu vidéo, par contre, le binaural est vraiment très intéressant et bluffant. Un petit exemple pour ceux qui ne connaissent pas :



Alors nous verrons ce que l'avenir nous réserve. Mais là, je suis vraiment très très étonné par tout ça.


Pour résumer :

L'Atmos sur Apple Music, ce sont, pour le moment, des mix réalisés en studio sur des systèmes 7.1.4, et qui sonnent certainement très bien dans ce genre de configuration. Mais que personne n'écoutera jamais ainsi (ni les labels, ni les artistes, ni les mélomanes).

À la place Apple et Dolby nous servent pour le moment un "compromis" à peine acceptable, en nous vendant une révolution, pour toucher le plus grand nombre.

Tout ça pour un "rendu immersif" qui, à mon avis, ne fonctionne pas au casque/écouteurs.


J'espère sincèrement qu'il va vite y avoir des changements, des améliorations.


En terme de production/mix, va-t-il y avoir de la demande de la part des artistes, des labels, pour des mix en Atmos (et les budgets qui vont avec) ? Ça commence un peu...


De mon côté, ce format m'intéresse beaucoup (et le multicanal en général). Alors Atmos ou pas Atmos ? Si c'est pour livrer des mix qui vont sonner moyennement bien chez l'auditeur final, sur lesquels nous n'avons pas la main : non. Si par contre ce format peut nous permettre de mixer en multicanal ET de garantir une belle version sur 2 canaux, en plus de s'adapter à tous les modes de diffusion : je dis oui ! Surtout si les constructeurs développent de nouveaux systèmes d'écoute de qualité (enceintes ?).


Espérons qu'il y ait des améliorations. Je vais continuer à expérimenter tout ça plus précisément.



A LIRE / ÉCOUTER :

- Interview de John Hanes, qui a mixé l'album de The Weeknd en Atmos

- Série de 3 webinaires sur l'Atmos (très intéressant - par Dolby France)

- Article du journal Le Monde : "On a testé l'audio spatial"

- Mix Magazine, numéro special "Atmos for Music" (accès gratuit)

- Site officiel Dolby Atmos for Music


A ÉCOUTER SUR APPLE MUSIC POUR COMPARER :

- Album After Hours (The Weeknd)

- Angie (The Rolling Stones)

- Album When we all fall asleep, where do we go? (Billie Eilish)

- Come Together (The Beatles) [oulala...]

- Summer of 69 (Brian Adams)






210 vues0 commentaire